Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016
10
nov

Nous voilà partis aux confins de la terre, en Sibérie mongole, à l’endroit le plus éloigné des océans. C’est partie pour une 1èrerencontre avec le peuple Tsaatan, les éleveurs de rennes. Les terres où ils vivent ne sont accessibles qu’à cheval depuis Tsagaan Nuur, (« lac blanc », au nord du lac Khosvgöl), de l’autre côté de la montagne. Après 8h de randonnée équestre, les premiers campements de familles deviennent accessibles aux visiteurs. Ils ne sont à cet endroit que 3 mois dans l’année. Pendant l’hiver, ils iront se réfugier de l’autre côté de la montagne, à l’abri du vent.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Tsaagan Nuur, lac de Tsaraan Nuur. En Sibérie Mongole.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016
Campement tsaatans au coucher du soleil, les rennes sont attachés juste à côté des tippis.

Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Ils sont attachés par deux. Étant des animaux solitaires, S’ils restent seuls, ils peuvent se joindre à autre troupeau ou reprendre leur liberté.

Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Pour la nuit, les femelles sont attachées d’un côté, les mâles de l’autre.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Retour à la maison pour la nuit, on les entend arriver de loin car leurs sabots font des cliquetis.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

C’est l’heure de la traite. Ces femmes se lèvent à 4h du matin. Elles occupent leurs journées entre les traites, la fabrication de pain et d’aaruul, la cuisine pour leur famille et s’occuper de leurs enfants.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Tandis que les hommes se chargent de couper du bois et de ramener les troupeaux.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Son fils reprendra le flambeau plus tard. Lorsqu’il rencontrera une femme, il pourra installer son tipi et avoir son troupeau.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Il pourra aussi peut être devenir chaman.. la guimbarde est un instrument sacrée, utilisée uniquement par ces derniers pour appeler les esprits et communiquer avec eux.
Les croyances chamaniques sont encore fortes en Mongolie. Les mongols respectent les esprits de la terre et des montagnes, ils remercient le soleil et le ciel de leur offrir la vie.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Gandzukh, chaman originaire de Uulan Uul, prépare une cérémonie.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

L’arbre sacré est décoré avec des morceaux de tissus bleu, jaune, rouge et vert : la lune, le soleil, le feu et la terre. Chaque morceau est lié à l’autre par un nœud, ils entourent l’arbre. Au pied de celui ci, de nombreuses offrandes.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Le lait et le Genevrier sont les offrandes principales. On lance quelques gouttes de lait autour de l’arbre et on brûle le Genévrier. On prie a chaque instant, remerciant la terre, les esprits des animaux et des montagnes, les guides, le ciel et le soleil.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Le chaman commence sa transe. Son costume revêt les symboles chamaniques : la croix, les sortes de clés et les tresses représentent les personnes qu’il a aidées ou soignées.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

De gauche à droite: l’arbre sacré de l’éternité, l’unité, l’équilibre, l’infini, la croix mongole symbole de Gengis Khan, elle représente la force du guerrier. Puis, les animaux sacrés.
Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Reportage chez les tsaatans par Clémence Bakry et Julien Paul -un voyage en mongolie en juillet/2016

Les Ovoo sont des autels, chacun les prie et leur apporte des offrandes. Il y en a de toutes sortes et dans toute la Mongolie.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *