Judo : la Mongolie sur le podium à Bakou (Azerbaïdjan)

Judo : la Mongolie sur le podium à Bakou (Azerbaïdjan)
7
mai

 1-er champion olimpique de la mongolie

1-er champion olimpique de la mongolie

Judo : la Mongolie sur le podium à Bakou (Azerbaïdjan)

Le Centre Sportif Olympique Sarhadchi de Bakou, Azerbaïdjan, accueillait les 4 et 5 mai 2013 le second Judo Grand Slam de l’année, tournoi international organisé par la Fédération Internationale de Judo. Bakou avait déjà accueilli en 2011 le World Masters et en 2012 le Grand Prix de Judo.

Une fois encore, la Mongolie n’a pas failli à sa réputation : présentant huit athlètes, elle reçoit, toutes catégories confondues, deux fois l’or, trois fois l’argent, et une fois le bronze.

Chez les femmes, Otgontsetseg Galbadrakh reçoit l’argent dans les -48kg derrière la championne turque Ebru Sahin. Dans les -52 kg, Tsolmon Adiyasambuu reçoit l’argent après une lutte acharnée contre la Finlandaise Jaana Sundberg. Sumiya Dorjsüren, défaite par Shahana Huseynova (Azerbaïdjan), remporte le bronze chez les -57. Müngünchimeg Baldorj, dans les -63kg, doit se contenter de la septième place.

Chez les hommes, l’athlète mongol Tömörkhüleg Davaadorj, médaillé d’argent derrière le Français David Larose dans les -66kg au précédent Grand Slam (Paris, février 2013), a pu entendre ce week-end l’hymne national de son pays sur la première marche, après avoir battu en finale Nija Shikhalizada (Azerbaïdjan). Ce jeune champion, numéro 3 mondial, est venu accompagné de son compatriote Amartüvshin Dashdavaa, numéro 10 mondial et vainqueur du Grand Prix de Samsun, qui remporte lui aussi l’or dans les -60kg, face à Ashat Telmanov (Kazakhstan).

Dans les +100kg, Sugarjargal Boldpürev s’est fait éliminer en demi-finale face au Géorgien Levani Matiashvili, tandis que Enkhbat Erdenebileg a reçu l’argent dans la catégorie des -100kg, derrière Elkhan Mammadov (Azerbaïdjan).

En Mongolie, les sports de combat sont très populaires : les garçons pratiquent la lutte traditionnelle mongole dès le plus jeune âge, entre eux, à l’école ou dans des clubs sportifs. Ce sport millénaire, qui daterait de l’époque de Chinggis Khan, développe considérablement le sens de l’équilibre, et les lutteurs pratiquent souvent d’autres arts martiaux comme le sumo ou le judo. Rien d’étonnant dès lors à ce que l’on retrouve régulièrement des athlètes mongols sur les podiums internationaux… ou dans des films. Par exemple, c’est un champion mongol, Byambajav Ulambayar, que l’on peut voir dans le match de sumo de Ocean’s 13 !

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *