Présentation

La Mongolie

La Mongolie est un pays démocratique d’Asie centrale.
Elle se situe entre la Russie au nord, et la Chine au sud, en Asie centrale, aux jonctions de la taïga sibérienne dans le nord, du Khangai au centre, des chaînes de l’Altaï et de Sayan au sud-ouest, de la steppe aride au sud-est et du désert de Gobi au sud.
Sa superficie est 1,564,116 km² (au 19e rang dans le monde) et l’attitude moyenne est 1580m. Le point le plus haut est le mont de Khuiten qui culmine à 4374 m d’altitude au nord-ouest.
Elle possède la plus faible densité au monde soit 1,6hab/km².

Paysage

Les montagnes dominent les deux tiers du pays, près de 8% du territoire est couvert par la forêt et la plupart des paysages sont de larges prairies ouvertes, des plaines et du désert. La taïga et les steppes boisées couvrent aussi une bonne part du pays.

Climat

Le pays a un climat continental qui change très rapidement. Il y a 4 saisons très marquées ! L’amplitude thermique est d’environ 70°C entre l’été et l’hiver. La Mongolie est un pays remarquablement ensoleillé (avec un ensoleillement relatif de 270 jours/an). La nuit vous pouvez voir une exposition impressionnante d’étoiles. L’hiver est très long (de novembre à avril) et il y fait très froid en hiver en raison de la haute altitude du pays. En été il fait plus chaud dans le Gobi et dans le sud du pays et en hiver c’est au nord du pays qu’on trouve les plus basses températures.

Population

La Mongolie abrite une grande variété de groupes ethniques et 2,7 millions d’habitants selon le recensement de la population de 2010. 60% de la population a moins de 35 ans dont 60% a moins de 18 ans ! Le nombre des nouveaux nés croit très rapidement (Baby Boom). Le gouvernement mène une politique nataliste afin d’augmenter la population.

Gouvernement

La Mongolie a un gouvernement parlementaire avec un président. Le président est élu par des élections générales. Les élections parlementaires et présidentielles ont lieu tous les 4 ans. Le président ne peut pas effectuer plus de deux mandats.

Les subdivisions administratives

La Mongolie est divisée en 21 aimags (provinces) qui sont composées des 315 sums (petits villages). Il y a deux autres villes majeures après la capitale Ulaanbaatar, Darkhan et Erdenet. Chaque aimag a un chef-lieu où l’infrastructure est plus développée.

Télécommunications

En Mongolie, la plupart des hôtels et des centres d’affaires possèdent une ligne internationale directe, ainsi que le télex, fax et connexion Internet. Les compagnies de communication les plus populaires en Mongolie sont : Mobicom et Unitel-GSM, Skytel, Gmobile-CDMA .

Unité monétaire

Tugrog (MNT). Actuellement (01/2012), 1 euro= 1800 MNT

Fuseau horaire

UTC / GMT +8 heures

Energie

Il ya beaucoup de centrales à charbon pour la production d’électricité. Une partie de l’électricité est importée de Russie. Les énergies éolienne et solaire sont utilisées localement sur une petite échelle en Mongolie, mais le potentiel d’expansion dans ce secteur est considérable.

Capitale

La plus grande ville du pays est Ulaanbaatar (« Héros rouge »). Plus de 40% de la population totale du pays y habite. Elle est devenue une métropole en 2006 avec un million d’habitants. Elle est le centre économique, politique, éducatif et culturel de la Mongolie.

Langue Mongole

Les Mongols parlent leur propre langue, le mongol. C’est une langue d’origine altaïque comme le Turc, le Japonais et le Coréen. Le mongol a quelques différences régionales au niveau de la prononciation, entrainant plusieurs dialectes locaux. Même si les Mongols de la Mongolie intérieure (Chine) parlent en mongol, ils ont un accent différent. Les Kazakhs, le groupe minoritaire du pays, parlent kazakh. L’alphabet cyrillique est utilisé depuis 1940. Les jeunes d’aujourd’hui réapprennent l’écriture traditionnelle mongole Uigurjin qui n’était plus utilisée depuis 1940 à l’école. Il y a quelques journaux et magazines qui sont publiés en écriture traditionnelle mongole.

Education

Presque tous les adultes sont alphabétisés en Mongolie.
98% des Mongols savent écrire et lire. C’est le résultat de la politique éducative des années socialistes. La majorité des adultes de plus de 50 ans parlent bien russe et les jeunes d’aujourd’hui sont passionnés par l’apprentissage des langues étrangères telles que l’anglais, le japonais, le chinois, le coréen, l’allemand et le français. La durée d’éducation scolaire est de 12 ans et commence à l’âge de 6 ans. Après ça, les jeunes entrent au collège ou à l’université, pour obtenir le degré de Baccalauréat (=Licence), et poursuivre en Master ou Doctorat. Environ 112 universités mènent leur activité en Mongolie. Les plus appréciées sont l’Université nationale de Mongolie, l’Ecole de Médecine, l’Université des Sciences et Technologies, etc..
Votre interprète vous expliquera plus en détail le système éducatif mongol durant votre séjour, si vous le souhaitez.

naadam-ecovoyagemongolie-7

Habitat

l’habitat traditionnel des Mongols est la Ger (yourte). C’est la demeure la plus convenable pour les nomades qui déménagent 4 fois par an. Mais les Mongols d’aujourd’hui veulent plutôt vivre dans un appartement confortable ou une maison privée, dans un mouvement d’évolution des mœurs. De nombreuses familles qui sont venues de la campagne, logent le plus souvent dans le quartier pauvre des Gers, en banlieue de la capitale Ulaanbaatar.

batlaa-ecovoyagemongolie

Religion

Le chamanisme était la religion d’Etat de l’Empire mongol au 13e siècle. Avant l’introduction du Bouddhisme dès le 16e siècle, il était une religion très importante pour les Mongols. Le chamanisme a laissé sa trace dans la culture religieuse des Mongols, mais on trouve également des traces de ce système de croyance dans tous les aspects de la vie sociale et culturelle (alimentation, habitat, rapport à l’environnement, orientation etc). Aujourd’hui le pays est très influencé par le bouddhisme (le lamaïsme, la « secte des bonnets jaunes »). Mais il existe également un fort syncrétisme entre les croyances chamanistes et bouddhistes. Selon les statistiques, 40% des Mongols sont Bouddhistes. Depuis plusieurs années le chamanisme revient et les chamans renaissent en grand nombre. Les Mongols peuvent consulter les ancêtres et l’esprit du ciel par l’intermédiaire de Ulaach (supporteur du chaman) et demandent également des informations sur leur destin, le pardon pour les mauvaises actions, etc. Tout le monde a le droit d’exercer sa religion et toute religion est autorisée. De ce fait diverses religions se sont développées (comme le Christianisme, environ 10% de la population, l’Islam 6%, notamment chez les Kazakh à l’ouest, etc…)

Naadam-Eco-voyage-en-mongolie-14

Musique et art

La Mongolie a une grande tradition musicale et artistique. Le Khoomii (chant de gorge diphonique), le Morin khuur (violon à tête de cheval), et d’autres instruments comme la harpe, la vièle, la guimbarde ; les chants longs et courts, la danse Biyelgee (danse du corps) et la contorsion qui est un art pratiqué depuis très longtemps. Dés le 20e siècle et le mouvement de globalisation des mœurs et de diffusion d’une culture de masse planétaire, la musique occidentale est entrée en Mongolie. Les compositeurs mongols créent alors une musique mixant les deux courants : mongol et occidental. Les jeunes aiment bien aussi le Hip-hop, le Rock, la Pop etc..

dsc01465

Alimentation

La viande et les produits laitiers sont les principaux aliments composant l’alimentation traditionnelle mongole. Le mouton et le bœuf sont appréciés pour la soupe, surtout s’ils contiennent beaucoup de gras. Les Mongols fabriquent divers produits laitiers et préfèrent manger de la viande plutôt en hiver pour résister au froid et les produits laitiers qu’ils digèrent facilement en été. Néanmoins, les légumes qui sont venus d’Europe dès le 20e siècle sont devenus une partie importante des plats mongols. Il y a plusieurs repas traditionnels comme le Buuz (raviole vapeur), le Khuushuur (beignet frit à la viande), Khorkhog (viande fumée) etc… D’années en années, le nombre de végétariens augmente, ainsi que le nombre de restaurants végétariens dans la capitale !