La Mongolie et Israël en coopération dans les technologies vertes

La Mongolie et Israël en coopération dans les technologies vertes
7
avr

La Mongolie tente de bâtir une coopération de haut niveau avec Israël dans le secteur de l’environnement.

Une mission était récemment en Israël pour tenter de forger des liens forts dans les domaines spécifiques de la cleantech et du recyclage des eaux usées. L’Etat hébreu possède une longue expérience dans la lutte contre la désertification. Ce know-how intéresse fortement les mongoliens.

1. Mongolie : Bien que la majorité de la population soit d’origine mongole, il existe une forte minorité de Kazakhs, Touviniens, Bouriates et Toungouses. Près des 2/3 de la population est âgé de moins de 30 ans et 36 % de moins de 14 ans. Environ 50 % des Mongols sont bouddhistes tibétains, 40 % athées, 6 % chamanistes ou chrétiens, et 4 % musulmans.

La population est de plus en plus urbanisée, près de la moitié vivant dans la capitale et les centres provinciaux. La vie semi-nomade reste prédominante dans les campagnes où les familles vivent dans des villages durant le rude hiver et dans des gers durant l’été. Le recensement réalisé en novembre 2010 a comptabilisé 2 754 685 habitants1.

2. Cleantech. Selon un rapport du JCC ( Junior Consulting Club de la CCFI) : « Cleantech est l’abréviation de clean technology. Littéralement : “technologie propre”. Les technologies propres, ou encore technologies vertes, sont précisément l’art et la manière de concilier efficacité, profitabilité et respect de l’environnement. Par quels moyens ? En utilisant intelligemment notre environnement justement ! Et en matière de cleantech, les exemples ne manquent pas…

Depuis plusieurs décennies déjà, l’Etat Hébreu semble avoir compris l’enjeu majeur que représentent les cleantech, et tout l’intérêt qu’il y a à devenir un leader mondial dans le domaine. Plus d’un million de toitures israéliennes, dans un pays d’environ sept millions d’habitants, sont munies de panneaux solaires qui chauffent l’eau. Cette technologie simple, en plein essor dans les années 70, est même devenue une exigence du gouvernement depuis les années 80. Nombreux aussi sont les kibboutzim soucieux de faire valoir leur « green attitude ». Dernier exemple en date : le kibboutz de Reim, entièrement alimenté à l’énergie solaire, et faisant ainsi de sa communauté une des premières du monde à n’utiliser que de l’énergie propre ».

Source : http://www.israelvalley.com/news/2013/04/05/39635/la-mongolie-et-israel-en-cooperation-dans-les-technologies-vertes

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *